Christine Harel

Christine Harel, mezzo-soprano et directrice artistique

 

photo: Valérie Desjardins

Christine Harel est diplômée de l’Université McGill en chant, en éducation musicale et en direction chorale. Chanteuse polyvalente, on a pu l’entendre, à titre de soliste lyrique avec différentes formations musicales professionnelles d’ici et d’ailleurs et également dans des récitals.
Elle a fait partie du Chœur de l’Opéra de Montréal pendant plus de 10 ans et a chanté avec plusieurs chœurs professionnels du Québec (Orchestre Métropolitain, Viva Voce, La Chapelle de Québec, l’Ensemble Montréal, l’OSM…). Elle a eu le privilège de travailler avec François Cousineau, Marie-Claire Séguin, Marie-Denise Pelletier, Léa Pool etc.

Mis à part l’interprétation, c’est dans le processus de recherche et de création qu’elle trouve écho à sa voix et à sa musicalité. On lui doit l’idée originale de « Bachtotango » (produit en collaboration avec Quartango) qui s’est vue remporter un prix opus en 2006.

Depuis 2009, elle travaille étroitement avec le pianiste Jazz Antoni Carlone à faire revivre la musique populaire américaine et française des années 1910 à 1960. La démarche artistique qu’ils ont entrepris tente de rapprocher le plus naturellement possible les techniques jazz et classique (comme cela se faisait à l’époque) ainsi que de marier les sonorisations anciennes et modernes.

Christine Harel a dirigé l’Ensemble vocal d’Outremont pendant près de 14 ans (qui a fait l’objet d’un documentaire intitulé « À Travers Chants » produit par l’ONF en 2001) et a été appelée à agir comme directrice artistique invitée de plusieurs groupes musicaux.

Elle enseigne le chant et la pose de voix depuis 1992.

 

A Travers Chants, 2011, Office National du Film

Long métrage documentaire sur les membres de l’Ensemble vocal d’Outremont. Un monde peuplé d’êtres étonnants qu’une simple note de musique suffit à transporter de joie . Car ils chantent toujours et partout; sous la douche, au volant et même en cuisinant. Surtout, ils chantent ensemble, hommes et femmes de tous âges et de tous les milieux réunis sous la bannière, rayonnant chaque fois d’un bonheur qui les transfigure. Car la musique est leur âme et leur royaume.